SEO : les pénalités Google à éviter

Seo Definition

Le SEO ou référencement naturel provient directement des lois ou critères instaurés par Google. Et bien entendu, pour se faire respecter et pour éviter les pratiques douteuses –black hat SEO, Google a instauré des sanctions. Ces dernières sont réservées à tous les sites qui utilisent des procédés prohibés par le géant des recherches pour gagner en positionnement. C’est la raison pour laquelle il faut faire très attention dans sa pratique du référencement. La sanction la plus courante est le déclassement du site dans les SERPs mais elle peut être bien plus grave.

Il y a deux sortes de pénalités Google, à savoir les pénalités manuelles et les pénalités algorithmiques. Les premières sont prises par les humains qui travaillent pour Google et les algorithmiques surviennent automatiquement quand Google introduit un nouveau filtre ou une mise à jour. Ce sont donc un déclassement des sites qui ne répondent pas aux critères instaurés par les nouvelles mises à jour.

Les pénalités par Google : pourquoi ?

Google pénalise principalement les sites qui usent de procédés contraires à ses recommandations et qui exploitent ses failles pour se référencer. Entrent dans cette catégorie le keyword stuffing ou bourrage de mots-clés, la suroptimisation des contenus, l’achat de liens, le bourrage de mots-clés sur les images ou les vidéos, les échanges de liens artificiels, les backlinks de mauvaise qualité, les excès de liens, les liens artificiels, le duplicate content, les sites ayant des problèmes techniques comme la lenteur du chargement ou encore l’affichage qui n’est pas mobile-friendly. Pour vous sortir d’une pénalité Google, vous pouvez faire appel à cet expert SEO Lyon spécialiste du référencement Google.

Les différentes pénalités possibles

Les différentes pénalités possibles en SEO

Il y a deux principales sortes de pénalités qui peuvent être attribuées par Google. Voyons en détail en quoi elles consistent et dans quels cas ils sont appliqués.

La pénalité manuelle

Ce type de pénalité est pris par des personnes, donc des professionnels qui font partie de l’équipe de Google. Ces personnes vont prendre des mesures quand elles constatent des pratiques SEO contraires aux guidelines.

Elles peuvent détecter les anomalies elles-mêmes ou avoir des informations venant d’autres personnes (des sites dénoncés par des concurrents…). La sanction manuelle se reconnait par une chute brusque dans les SERPs et surtout par une alerte reçue via Search Console. Les causes de la sanction seront précisées dans cette alerte.

Pénalité algorithmique

Il s’agit de la pénalité liée à la mise en place d’un nouveau filtre ou de mises à jour qui viennent d’être instaurées par Google. Bien entendu, ces nouveautés apportent toujours des changements, c’est ce qui fait qu’un site qui a un bon positionnement peut tout d’un coup perdre sa place.

Contrairement à la pénalité manuelle, c’est une conséquence des changements dans l’algorithme et non des sanctions prises à l’encontre d’un site en particulier. Si le site chute du jour au lendemain, le webmaster va vérifier tous les points du référencement naturel pour voir le ou les points faibles du site.

Les filtres Google : Panda & Penguin

Surnommés gendarmes de Google, Panda et Penguin ont marqué l’histoire du SEO. Ces filtres ont pour principal rôle de donner des pénalités automatiques aux sites qui usent de méthodes de référencement contraires aux recommandations de Google.

Google Panda est un filtre qui a pour rôle d’analyser la qualité des contenus. Il fût instauré en 2011 et met en valeur les contenus de qualité. Aussi, les sites dont le contenu est de mauvaise qualité vont naturellement dégringoler jusqu’à la dernière place. Les pages et même les sites qui contiennent du duplicate content et les contenus sans valeur ajoutée sont les plus ciblés par ce filtre.

Quant à Penguin, ce filtre a été instauré en 2012 pour pénaliser les sites qui utilisent des procédés de référencement contraires aux guidelines comme l’achat de liens ou encore la création de liens artificiels.

La liste noire

Le blacklistage est un procédé utilisé par Google pour pénaliser les sites, et c’est de loin la sanction la plus grave. En effet, c’est une pénalité irréversible, car le site pénalisé sera comme inexistant pour Google.

La mise en quarantaine

La quarantaine de Google, appelée Sandbox, fait disparaitre le site des SERPs pendant plusieurs jours. Ce sont généralement les webmasters qui ont abusé du netlinking qui ont eu à faire face à cette pénalité.

Pénalités Google, comment les identifier ?

Les pénalités algorithmiques sont les plus difficiles à identifier. Pourtant, rassurez-vous, car si vous êtes victime d’une pénalité Google, vous le saurez sûrement ! D’ailleurs, les webmasters sont toujours en veille lors des mises à jour Google. Pensez à bien optimiser vos méta balises afin de respecter les recommandations de Google.

Elles se démarquent par un déclassement brusque, sans raison apparente, et ce, sur plusieurs mots-clés. Le référenceur doit se référer à l’objet des nouvelles mises à jour –contenus, links…- pour déceler rapidement le problème afin de récupérer sa place dans les SERPs.
Par contre, la sanction manuelle se sait grâce à l’alerte Google par Search Console. Une perte de positionnement sera également constatée. Vous aurez même droit à des explications sur les causes de la pénalité.

Comment sortir d’une pénalité Google ?

Comment sortir d'une pénalité Google ?

Dans le cadre d’une pénalité manuelle, vous pouvez demander à Google de réexaminer votre site. Il est toutefois indispensable d’apporter des améliorations sur votre site avant d’en faire la demande. Vous recevrez dans l’alerte les sources du problème, donc vous allez simplement y remédier. Généralement, le site va regagner sa place dès que le problème est réglé.

Dans le cas d’une pénalité algorithmique, cependant, c’est plus complexe, car vous n’allez pas recevoir de notifications sur les causes des pénalités. Vous devez ainsi examiner tous les ponts (qualité, longueur et authenticité des contenus bourrage mots-clés, suroptimisation de contenus, erreurs, liens, problème d’affichage, lenteur… Toutefois, la plupart du temps, le webmaster sait déjà vers quel point s’orienter pour l’amélioration, car il connait forcément les faiblesses du site. Dites-vous que c’est également l’occasion idéale pour optimiser votre site et réussir votre référencement naturel !